Rallye des Routes du Nord 2010

Publié le par Geoffrey

Premier Rallye de la saison, on se retrouve au départ des Routes du Nord.

A la recherche d'un copilote pour ce rallye j'ai fais la connaissance de Francis Lenoir qui sera donc à mes cotés.

Les reconnaissances effectuées le week end précédent sous un temps clément, nous donne pas des notes précises vu la météo annoncée pour ce week end...

Vérification administratives et technique vendredi soir sans soucis, on rentre l'auto au parc fermé, vivement le lendemain.


On récupére donc la 205 adossée du N°94 pour le passage sur le podium et direction l'assistance, on reste chaussé en pneu mixtes, le temps est incertain.


On est à moins de 5 kms du départ de la spéciale, une averse tombe, juste histoire de mouiller un peu la route!


ES1 Kemmelhof: Début de spéciale très difficile pour moi, pas moyen de me mettre
dans le rythme, pas de confiance, freinage trop tôt sur les premiers kilomètres... Tant bien que mal j'arrive à me reprendre, mais les pneus montrent vite leur limite, l'adhérence est précaire et la motricitée par endroit, en relance, quasiment nulle!


On est dans le bain des routes du nord!!
Notre chrono reste cependant correct: 7'44'3 pour les 11,05kms

Pour cette première spéciale avec le système Hans, pas de soucis particulier, on le sent pas sur les épaules, par contre faudra se méfier lorsqu'on ferra des PPLP (Passage Par Les Portes) car dur de tourner la tête quand même.

ES2 Godewaersvelde: Plus courte, mais plus technique et plus piègeuse, je me méfie pas mal de cette spéciale. Dès le départ la couleur est annoncée par les commissaires, soyez prudent, il y a pas mal de sortie de route sur cette spéciale!!
On part donc sur la défensive, on gère toute les portions bien grasses et après peu de temps, on se fait ralentir par les drapeaux jaunes et spectateurs, les autos
partie devant nous sont arrêtées, une saxo à percuter un pylône électrique qui est tombé sur une habitation, la spéciale est neutralisée. L'équipage de la saxo s'en sort sans bobo.



On a donc un temps forfaitaire pour cette spéciale, je ne sais pas comment le calcul a été fait pour les chronos...


ES3 Boeschepe: La plus longue spéciale du samedi et également la plus belle du
rallye avec de tout! Technique, rapide, partie sales on a tout au menu!!


Encore du mal à rentrer dans le rythme, je freine beaucoup trop tôt, mais pour finir ce n'est pas un tort, car il y a pas de grip!! Les relances sont très dures, je patines en 2éme, 3eme et même un moment 4éme!!! C'est à ce moment la que je me dis qu'un autobloquant serait peut être utile!!
Malgrès tout la spéciale se passe bien quand soudain, à environ 2 kilomètres de l'arrivée, l'auto ne prend plus ses tours... Comme l'impression de tourner sur 2 cylindres,vu qu'il reste plus que 2 pages de notes, je décide de ne pas m'arreter et de finir la spéciale au ralentit. Sa me parait
interminable!!! On passe enfin la ligne d'arrivée, Francis pointe, notre temps 9'59'4, je laisse l'auto descendre pour sortir de la zone et la revoila qui repart de plus belle!! Je vérifie tout de même mes fils de bougies et la bobine, elle tourne pas nikel mais elle prend malgrès tout des tours... on verra à l'assistance après le regroupements à Laventie où l'on s'échange nos impressions avec les copains de la classe F2/12.



On arrive à l'assistance, direct c'est les carbus pour Pépé! En effet ils étaient bien
encrassés!! J'ai du me prendre un fond de cuve en faisant le plein.
Après 30 mins, l'auto retourne de plus belle!! On va pouvoir attaquer la 2éme boucle de la journée en gardant les même pneus malgrès que le temps s'éclaircit.



ES4 Kemmelhof: Complétement l'inverse de la première boucle, dès les premiers
freinages je suis beaucoup mieux, la route est assez sèche mais il faut rester vigilant dans les cordes. Le rythme est bien meilleur que lors du passage précédent, je retrouve mes sensations et une dose de confiance qui font qu'on attaque plus!


Freinages tardifs, passage en glisse, le plaisir est total jusqu'a cette relance après un D2 (2éme vitesse) en montant, clac clac clac, Francis me dit direct: cardan.
Je me range dans le champ pour ne pas gêner les poursuivants car la route est très étroite.


Plus aucune vitesse passe, c'est
l'abandon!! Je jetes un coup d'œil sous le capot, j'apercois de la graisse au niveau du tripode de cardan


C'est fini pour nous alors qu'on menait la classe F2/12 depuis le départ


C'est la course, on y peut malheuresement rien...


On se retrouvera donc pour le rallye de la lys (24/25 Avril), avec une paire de cardans neufs et des amortos révisés!

Commenter cet article